• Cinq nouvelles italiennes<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • Cinq nouvelles italiennes<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • , ,
    • Cinq nouvelles italiennes
      Thierry Loisel
    • 15,00
    • Les Cinq nouvelles italiennes, écrites en 1983, déjà traduites en hongrois et en italien (« Le Puits »), sont publiées en France pour la première fois. Ce petit livre se présente comme un étrange recueil de souvenirs qui, loin de prétendre se figer dans l’écriture, entendent poursuivre leur propre voie, prenant la route eux aussi, se détachant de la réalité du…
  • Cinq nouvelles ukrainiennes<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • Cinq nouvelles ukrainiennes<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • , ,
    • Cinq nouvelles ukrainiennes
      Thierry Loisel
    • 15,00
    • « Serait-ce faire preuve de trop d’extravagance que de prôner plus de considération à l’égard des frontières ? Des frontières qui résistent, capables de nous rappeler singulièrement, à nous, l’existence de l’autre que soi ? Nous rappeler une certaine distinction. « Sans frontières, les anges, partout dans le monde, vieillissent mal. Je crois comprendre qu’ils s’en plaignent. Ils s’en remettent à l’humanité…
  • Les yeux rouges<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • Les yeux rouges<br><a href="https://www.editionsbleuetjaune.fr/2021/03/10/thierry-loisel/"><span>Thierry Loisel</span></a> Vue rapide
    • ,
    • Les yeux rouges
      Thierry Loisel
    • 15,00
    • « Je suis ici à ne savoir que faire, et la douleur persiste. Je ne distingue plus rien. Tout est devenu trouble… Mon regard n’est plus qu’un égarement, un silence inutile et futile, une grimace amère. J’ai fermé les yeux. Sous mes paupières, je sens la brûlure de deux foyers incendiaires qui s’activent. La chair me pique, et j’ai fini…
Fermer le menu
×
×

Panier